Le CDCCParis en 2018

Mars 2018 

Participation à la 10e édition du festival REFLETS DU CINEMA CHINOIS

du 22 au 26 mars 2018

Nantes - Le cinématographe / La Roche-sur-Yon - Le Concorde

ARTS MARTIAUX-ARTS LETTRÉS 文武双全 - 南特中国电影节

le 23 mars, quatre films du CDCCParis présentés par Marie-Claire Kuo

 


 

15 Juin 2018 

Participation à l'atelier de Cinéma d'Animation d'Annecy (aaa)

Vendredi, 15 Juin au cinéma Nemours.

Programme "Courts-métrages" de l'Ecole des Beaux-Arts de Hangzhou (Chine), VO STF, 35mn.

 


 

18 Juin 2018

Participation à la projection de Magic train au Centre Culturel de Chine à Paris

Le film produit par l'Ecole d’arts visuels de l’Institut national des Beaux-arts du Zhejiang (Hangzhou).

Présenté par Marie-Claire Kuo, directrice du Centre de documentation et de recherche sur le cinéma chinois de Paris.

 


 

28 Juin 2018

8 films du CDCCParis (1941-1950) au Festival Il Cinema Ritrovato (Bologne, 2018)

I. Présentation du programme LA RINASCITA DEL CINEMA CINESE (1941-1950) / The Rebirth of Chinese Cinema(1941-1950), dans le Catalogue.

II. Présentation du CDCCParis dans la « leçon de cinéma »:

http://festival.ilcinemaritrovato.it/en/evento/la-rinascita-del-cinema-cinese-1941-1951/

 

 photo PJ San Bartolomé DR 

    photo Festival Imagine Ritrovata, 2018                                                                photo San Bartolomé DR

 

Old Chinese films are seldom shown and little known outside China. We must thank Cineteca di Bologna for this initiative. The choice of films was difficult. Finally it was decided to in- clude eight films made between 1941 and 1951. It was a diffi- cult period in Chinese history. Ten years of Japanese Occupation was followed by four years of civil war. Almost all the films in our series are contemporaries of Jiafeng Xuhuang (Phoney Phoenixes, 1947): the only existent copy was recently restored in Bologna. The period from 1945 to 1951 saw the rebirth of Chinese Cinema, because film production in China came to an almost complete stop during the Japanese Occupation. After the war, Shanghai regained its importance in cinema production. Despite material difficulties and unstable political conditions, most of the studios were able to reopen, and Chinese cinema entered a period of renaissance. There was a burst of creativity. Many of the so-called progressive films were made, which de- picted the sufferings of the war and difficulties of everyday life after the Japanese surrender, with a touch of neo-realism, like Italian cinema after the war. The choice of Tieshan Gongzhu (Princess Iron Fan) and Wu Jiaqi (Spoiling the Wedding Day) may seem strange. The former is due to its special status as the first feature length animation film in China. The second film, made in Hong Kong by cineastes from Shanghai, marks the transition from one epoch to another and heralds the future development of the Hong Kong film industry.

The films shown in this section are mostly from the collection of the Centre de documentation et de recherche sur le cinéma chinois (CDCCParis) in Paris. Around 1949, many intellectuals, including film directors and producers, disappointed by the Na- tionalists and cautious about the Communists who were win- ning the civil war, moved from Shanghai to Hong Kong. They brought along their savoir faire and established new film com- panies. Twenty years later, for lack of money, many old films were stashed in simple sheds and quickly deteriorated in the hot, humid climate. Marie Claire Kuo and some other members of a research unit linked to the Chinese Department of the Uni- versity Paris – VII, realizing the importance of saving these old prints, started to collect them. Mr. Wu Xingzai and Mrs. Tong Yuejuan, two prominent Shanghai producers, donated the first films for this collection. Later in 1979 CDCCParis was reorganized into a non-profit cultural association. With little means, it be- came essentially Marie-Claire’s one-person show. After many years of constant effort, she has built up a considerable stock of films. In 2016 the cultural unit of the Chinese Embassy in Paris donated its collection of films to the CDCCParis. Now with more than 1200 titles, it has become one of the most important collections of Chinese films in Europe.

 
Kuo Kwan Leung ( Président du CDCCParis) 

 


 

Juillet - Septembre 2018

Ci-après, le programme communiqué par HK Film Archive

Dans le cadre de la retrospective LI PINGQIAN 李 萍倩

Projection du film Yidai yaoji (Héroïne des années 20) avec Madame Bai Guang en version originale non sous-titrée.

 


 

Août 2018

Participation au Festival du Cinéma Chinois & de La Culture Chinoise à Richelieu

Lundi 20 Août 10h30 au cinéma le MAJESTES. 

Atelier cinéma jeune public. 

Projection du film Le Fusil de Lala. Présentation par Marie-Clarie Kuo.

 


 

Octobre 2018

 

Projection d'un film de la collection du CDCCParis aux RENDEZ-VOUS DE L’HISTOIRE de BLOIS 2018

10-14 Octobre 2018

PROGRAMME CINEMA : « IMAGES DE PROPAGANDE »

Projection organisée par le CNC d’un film du CDCC :

Projection du film La Milicienne de La Mer 

Un film qui raconte une vraie histoire et se détachant déjà (en 1975) de la propagande stéréotypée de la révolution culturelle.

Origine de la copie : Collection CDCC-Films de l’ambassade de Chine.

 


 

Octobre 2018

Projection de six films rares de la collection du CDCCParis (1947-1951) à Pékin

10-20 Octobre 2018 à China Film Archive / Archives du Film de Chine, membre de la FIAF (Fédération Internationale des Archives du Film)

Cette projection intervient dans le cadre de la célébration du soixantième anniversaire de la fondation des Archives du Film de Chine. 

Ci-après le Programme : Programme de la projection de six films rares de la collection du CDCCParis aux Archives du Film de Chine (China Film Archive)

  

Article sur la manifestation de six films rares de la collection du CDCCParis aux Archives du Film de Chine (China Film Archive)

article original :  电影点线面 

 


 

Novembre 2018

En collaboration avec le CDCCParis, 6eme édition de la Semaine du film chinois de La Rochelle 2018

du 21 au 27 Novembre 2018 dans six lieus différents :

• Carré Amelot

• Centre Intermondes

• Institut Confucius-Université de La Rochelle

• Maison de l'Etudiant

• Médiathèque d'Agglomération Michel-Crépeau

• Lycée Valin

 


 

Novembre et Décembre 2018

Participation du CDCCParis à la 13e édition du Festival du Cinéma Chinois de Paris

Prêt de films et documents issus de nos collections.

 


 

Programme de l’année 2018-2019 

Cycle de cinéma chinois — De l’écrit à l’écran — 9ème saison

Institut Confucius de l'université Paris Diderot, en collaboration avec le Centre de documentation sur le cinéma chinois de Paris.

Le programme de cette 9ème saison du cycle « De l’écrit à l’écran » débute, comme de coutume, avec un regard rétrospectif sur quelques classiques de la fin des années 1940, période prolifique dont on ne parle pourtant pas beaucoup car les films réalisés ces années-là sont peu connus et rares à trouver.

Un hommage au grand dramaturge Wu Zuguang (吴祖光aura lieu, avec un film de 1949 bien peu souvent projeté, suivi de deux films de 1947, l’un de Jin Shan qui est l’un des grands classiques des films de guerre de l’époque, et l’autre complètement différent : une comédie de Sang Hu, écrite par Zhang Ailing. 

La dernière séance de cette première partie du programme sera consacrée à des courts métrages d’animation, un classique de 1981, et cinq plus récents, des années 2009-2014, qui ont pour caractéristique commune d’être adaptés de certains des Contes du Liaozhai de Pu Songling.

Au mois de décembre, avec une proposition de quatre séances " hors les murs", en l’occurrence au musée Guimet où est programmée une série de quatre films des années 1980, autour de « La Terre jaune » dans une copie rare de 35 mm, sous-titrée par Sylcie Gentil dont ce fut le premier travail de traductrice. 

Dans la seconde partie de l’année, nous avons scindé le programme en deux : une première série de cinq films en hommage à des réalisatrices. Les femmes sont en effet rares dans la profession, et trop souvent éclipsées par leurs alter egos masculins. Le CDCC se joint à un mouvement d’hommage partagé par un grand nombre de festivals cette année, dont celui du cinéma chinois de Paris, du 28 novembre au 6 décembre 2018.

Et pour finir l’année, nous conclurons avec deux films dont l’un a fait le tour des festivals en 2011-2012, et l’autre est tout simplement le dernier réalisé par Feng Xiaogang.